amoindrir


amoindrir

amoindrir [ amwɛ̃drir ] v. tr. <conjug. : 2>
XIV e; amanrir XIIe; de moindre
Diminuer (la force, la valeur, l'importance); diminuer l'importance de (qqch.). réduire. « amoindrir la haute valeur de l'enseignement historique » (Hugo). Ces « impressions ne sont pas amoindries par le contact de la réalité » (R. Rolland). Pronom. Décroître, diminuer. Leur fortune s'est amoindrie. Force amoindrie. ⊗ CONTR. Accroître, agrandir, amplifier, augmenter.

amoindrir verbe transitif (de moindre) Diminuer la force, l'importance ou la valeur de quelque chose ; affaiblir : Cette erreur a amoindri son autorité. Enlever à quelqu'un une partie de ses forces physiques ou morales ; diminuer : La maladie l'a beaucoup amoindri.amoindrir (synonymes) verbe transitif (de moindre) Diminuer la force, l'importance ou la valeur de quelque chose ; affaiblir
Synonymes :
- atténuer
- réduire
Contraires :
- accroître
Enlever à quelqu'un une partie de ses forces physiques ou...
Synonymes :
Contraires :
- ragaillardir (familier)
- refaire (familier)
- rétablir

amoindrir
v.
d1./d v. tr. Diminuer, rendre moindre. La fatigue amoindrissait ses capacités. Syn. réduire, restreindre. Ant. accroître, agrandir.
d2./d v. Pron. Diminuer, devenir moindre. Ses revenus se sont bien amoindris.

⇒AMOINDRIR, verbe trans.
I.— Emploi trans. Rendre moindre.
A.— [L'obj. désigne une chose concr. ou abstr.] Amoindrir qqc. Réduire la quantité, la qualité, la valeur, la portée; rendre plus menu. Anton. agrandir (une chose concrète); augmenter, renforcer, accroître :
1. ... la grande difficulté est toujours de savoir ce qui dépend de nous ou n'en dépend pas et de connaître par là précisément où gît notre bien ou notre mal, si telle affection passionnée (l'amour par exemple) dépend en partie de nous en ce que nous pouvons renforcer ou amoindrir le sentiment, l'inclination naturelle et spontanée, tantôt en recherchant ou en cultivant plus ou moins assidûment son objet, tantôt au contraire en le fuyant ou cherchant à lui échapper...
MAINE DE BIRAN, Journal, 1822, p. 346.
2. Son assiduité, le charme de ses manières, sa complaisance finirent par neutraliser les scrupules et par amoindrir les obstacles.
H. DE BALZAC, Splendeurs et misères des courtisanes, 1847, p. 107.
3. J'ai dit adieu aux ruines de Thèbes; le mardi 14 mai, ma cange a quitté cet incomparable pays. Je suis resté debout sur l'habitacle tant que j'ai pu apercevoir les pylônes de Karnac et les colosses de Gournah. À chaque coup de rames l'éloignement les amoindrissait à mes yeux...
M. DU CAMP, Le Nil, Égypte et Nubie, 1854, p. 259
4. Ce qui est redoutable, c'est de voir sa pensée se refléter dans un miroir qui la déforme et l'amoindrit.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 791.
Emploi abs., vx. Ces lunettes amoindrissent (Lar. 19e). Elles rendent la vision des objets moindre (cité également ds LITTRÉ).
B.— [L'obj. désigne une pers.] Diminuer ses moyens, sa vigueur physique ou intellectuelle. Anton. fortifier :
5. Il n'a pas cinquante ans, et la peur l'a tellement amoindri, si l'on peut parler ainsi, que, dès qu'il parle des Jacobins et des projets du comité directeur de Paris, on lui trouve la physionomie d'un vieillard de quatre-vingts ans...
STENDHAL, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 92.
6. Donc aussi toutes les barrières qui séparent d'une façon absolue les hommes, soit dans le temps, soit dans l'espace, et qui s'opposent ainsi à leur communication mutuelle et à leur perfectionnement, appauvrissent, amoindrissent la vie de l'individu.
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 1, 1840, p. 181.
Rare. [En parlant du physique] Faire paraître moindre :
7. Je l'avais pensé en voyant à son cou la cravate de commandeur de la légion d'honneur, mais je n'en « pouvais croire mes yeux », tant il était amoindri, appauvri de prestance et d'allure par les proportions de l'église et sa lumière.
V. LARBAUD, Journal, févr. 1932, p. 263.
Rem. Ac. 1835, BESCH. 1845, Lar. 19e, LITTRÉ, Ac. 1878, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill. notent un emploi intrans. ,,Son revenu en amoindrira considérablement.`` (Ac. 1835). Cet emploi est tombé en désuétude au profit de l'emploi pronominal.
II.— Emploi pronom. Devenir moindre.
A.— Gén. emploi pronom. passif. Perdre de sa vigueur physique ou intellectuelle :
8. Elle dit cent fois qu'elle est bête, que l'esprit s'amoindrit en aimant, qu'une grande sensibilité fait du tort à l'intelligence et réciproquement, enfin c'est tout du long et tout justement votre opinion sur cette matière.
M. DE GUÉRIN, Correspondance, 1838, p. 339.
9. ... l'état matériel s'améliore, le progrès intellectuel s'accroît, et les nations au lieu de profiter s'amoindrissent : d'où vient cette contradiction?
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 584.
10. Dans les grandes sociétés la famille se démembre et s'amoindrit; mais en l'absence de toute autre société, elle s'étend, elle se développe, elle se ramifie sans se diviser.
N.-D. FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 138.
11. Cependant, l'illusion qui fait agir les amants avec tant de force se dissipe ou s'amoindrit lorsque le dessein poursuivi par le génie de l'espèce a été réalisé, lorsque l'individu nouveau, celui qui perpétuera le type est conçu.
J. DE GAULTIER, Le Bovarysme, 1902, p. 175.
B.— Rare, emploi pronom. réfléchi. Diminuer volontairement ses propres mérites :
12. Toujours prête à s'amoindrir, à s'effacer devant autrui. Si le mot « modestie » n'existait pas, il faudrait l'inventer pour elle.
A. GIDE, Journal, 1944, p. 273.
Prononc. :[], j'amoindris []. PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la 2e syllabe du mot. Enq. :/, /. Conjug. agir.
Étymol. ET HIST. — [Fin XIIe s. amanrir, amenrir « rendre moindre » (ST BERN., 572 ds LITTRÉ, s.v. amoindrir : Et si vostre penitence estoit amanrie)]; 1340 amoindrir « id. ». (A.N. K 2224 ds GDF. Compl. : En admoindrissant son droit, say signorie, son estet et say juridicion).
Dér. de moindre; préf. a-1, dés. -ir [les formes amanrir, amenrir dérivent de manre, menre, formes de moindre en a. fr.].
STAT. — Fréq. abs. litt. :156.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — CAPUT 1969. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — LAF. Suppl. 1878. — LAV. Diffic. 1846. — NOTER-LÉC. 1912

amoindrir [amwɛ̃dʀiʀ] v. tr.
ÉTYM. 1340; amanrir, XIIe; de 1. a-, et meure, manre, puis moindre.
Diminuer (la force, la valeur, l'importance); diminuer l'importance de (qqch.). Réduire. || L'éloignement amoindrit les objets. Apetisser, rapetisser. || Amoindrir les forces de qqn. Affaiblir, user. || L'excuse amoindrit l'offense. Atténuer. || Amoindrir l'autorité de qqn. Abaisser, affaiblir, mutiler, rabaisser, restreindre. || Amoindrir un sentiment.
1 La jouissance du bonheur amoindrira toujours le bonheur.
Balzac, Massimila Doni, Pl., t. IX, p. 334.
2 (Il n'entre pas) dans la pensée de l'auteur d'amoindrir la haute valeur de l'enseignement historique.
Hugo, la Légende des siècles, Préface.
Spécialt. Diminuer l'importance de (qqn, qqch.) dans le discours.
3 (Son caractère) loin d'avoir été embelli par ses biographes, a été rapetissé par eux (…) Souvent, en croyant l'agrandir, (ils) l'ont en réalité amoindri.
Renan, Vie de Jésus, XXVIII.
Au passif :
4 (…) les grandes âmes solitaires, dont les impressions ne sont pas amoindries par le contact de la réalité.
R. Rolland, Beethoven, p. 25.
Rendre plus faible (une personne). Diminuer. || La maladie l'a amoindri.Spécialt. Faire baisser les qualités intellectuelles de (qqn).
——————
s'amoindrir v. pron.
Devenir moindre. Décroître, rapetisser.
5 Le Tamaulipas n'était plus qu'une corne noire s'amoindrissant à l'horizon (…)
Hugo, les Travailleurs de la mer, I, V, 8.
Sa fortune s'est amoindrie. || Sa sensibilité s'amoindrissait.
——————
amoindri, ie p. p. adj.
|| Force amoindrie. || Autorité amoindrie.
6 Les choses aussi doivent y être encore, un peu plus usées, un peu amoindries encore, beaucoup à la même place que du temps de leur indifférence.
S. Beckett, Textes pour rien, p. 123.
CONTR. Accroître, agrandir, amplifier, augmenter, étendre, grandir, grossir.
DÉR. Amoindrissant, amoindrissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amoindrir — Amoindrir, Attenuare, Minuere, Diminuere, Imminuere. Amoindrir la chevance de chaque citoyen, Extenuare census cuiusque ciuis. Amoindrir les tributs, Vectigalia temperare. L authorité s amoindrit et se perd, Hebescit acies authoritatis …   Thresor de la langue françoyse

  • amoindrir — AMOINDRIR. v. act. Diminuer, rendre moindre. Cela amoindrira votre revenu. Cela a beaucoup amoindri ses forces. f♛/b] On dit aussi S amoindrir, Devenir moindre. Son revenu s amoindrit tous les jours. [b]Amoindri, ie. participe. Son revenu est… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amoindrir — Amoindrir. v. a. Diminuer, rendre moindre. Il ne souffrira pas qu on amoindrisse son authorité, son pouvoir n en sera pas amoindri pensez vous que cela amoindrisse vostre faute? cela amoindrira vostre revenu. cela a beaucoup amoindri ses forces.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amoindrir — (a moin drir) v. a. 1°   Rendre moindre, au propre et au figuré. L éloignement amoindrit les objets. •   Seigneur, s il vous plaisait d entendre ma défense, Possible que l excuse amoindrirait l offense, TRISTAN M. de Chrispe, V, 2.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AMOINDRIR — v. a. Diminuer, rendre moindre. Cela amoindrira votre revenu. Cela a beaucoup amoindri ses forces.   Il est aussi neutre, et signifie, Devenir moindre. Son revenu en amoindrira considérablement.   Il s emploie, dans le même sens, avec le pronom… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AMOINDRIR — v. tr. Rendre moindre. Cela amoindrira votre revenu. Cela a beaucoup amoindri ses forces. Son zèle s’amoindrit tous les jours …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • amoindrir — vt. amwindri (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Loi n°2010-242 du 10 mars 2010 tendant à amoindrir le risque de récidive criminelle et portant diverses dispositions de procédure pénale — Loi sur la récidive Titre Loi tendant à amoindrir le risque de récidive criminelle et portant diverses dispositions de procédure pénale Pays France Type Loi Branche Droit pénal Législature XIIIe Gouvernement Gouvernement Franç …   Wikipédia en Français

  • s'amoindrir — ● s amoindrir verbe pronominal être amoindri verbe passif Perdre de son importance, en parlant de quelque chose ; perdre de ses forces, en parlant de quelqu un : Il est sorti très amoindri de cette épreuve. ● s amoindrir (synonymes) verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • ndrir — amoindrir attendrir …   Dictionnaire des rimes


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.